MATHILDE DELAHAYE

Mathilde Delahaye est diplômée de l’École Supérieure d’Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg dans la section Mise en scène (Groupe 42). Dans le cadre de sa formation, elle a travaillé entre autres avec Julie Brochen, Alain Françon, Christian Burges, Stuart Seide, Arpad Schilling, Dominique Valadié, Thomas Jolly, Jean-Yves Ruf. Au sein du TNS, elle a mis en scène Le Mariage d’après Witold Gombrowicz (lauréat du prix Young European Theater à Spoleto) ; L’Homme de Quark, spectacle paysage d’après Processe de Christophe Tarkos ; Tête d’Or de Paul Claudel à la Coop de Strasbourg ; Karukinka, pièce musicale de Francisco Alvarado, en partenariat avec l’Ircam ; Trust de Falk Richter…

En 2012-2013, Mathilde Delahaye était élève auditrice dans la formation continue à la mise en scène du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique et a travaillé entre autres avec Daniel Mesguich, Michel Fau, et Sandy Ouvrier.

 

Au sein de ses compagnies Rhinocéros puis D911, Mathilde a mis en scène entre 2008 et 2013 : La Chevauchée sur le lac de Constance, spectacle paysage d’après Peter Handke ; Nous qui désirons sans fin, spectacle paysage d’après Raoul Vaneigem ; La Sorcière du placard aux balais d’après Pierre Gripari ; Convulsion # 4 d’après les Cahiers d’Ivry d’Antonin Artaud ; Hamelin de Juan Mayorga ; 4.48 Psychosis de Sarah Kane au Fall Festival (Massachusetts, USA) ; Blessures au visage de Howard Barker.

 

En septembre 2017, à l’Espace des Arts de Chalon-sur-Saône comme artiste associée, elle crée plusieurs formes théâtrales et opératiques sur le site du Port Nord. En 2017, elle présente Pantagruel, une petite forme itinérante à partir de textes de François Rabelais.

 

En octobre 2017, elle crée L’Espace furieux de Valère Novarina, à l’Espace des Arts et en tournée en 2018, au Théâtre de la Cité internationale, à la MC2 Grenoble et à Théâtre en Mai à Dijon.

Dans le cadre de son association au T°, elle poursuit son travail sur le théâtre paysage, notamment au travers de temps de recherche avec les comédien·ne·s de l’ensemble artistique, et d’activités de formation.

 

En juillet 2018, elle crée au festival Scènes de rue à Mulhouse une première étape de travail de sa prochaine création de théâtre paysage Maladie ou femmes modernes de Elfriede Jelinek.