NICKEL

PAULINE HAUDEPIN ET MATHILDE DELAHAYE

5 nov > 9 nov

mar 5 novembre à 20h

mer 6 novembre à 20h

jeu 7 novembre à 19h

ven 8 novembre à 20h

sam 9 novembre à 16h

 

durée 1H30

 

CRÉATION DE L'ENSEMBLE ARTISTIQUE DU T° / ARTISTE ASSOCIÉe

 

JEUDI 7 NOVEMBRE : RENCONTRE AVEC L'ÉQUIPE ARTISTIQUE, À L'ISSUE DE LA REPRÉSENTATION

 

VENDREDI 8 NOVEMBRE : DÉJEUNER AVEC L'ÉQUIPE ARTISTIQUE AU BAR DU T°

 

SAMEDI 9 NOVEMBRE : DANCEFLOOR DANS LE HALL DU T° À L’ISSUE DE LA REPRÉSENTATION
Après Les Nouveaux Aristocrates qui revisite Balzac avec de la danse urbaine et du coupé-décalé, Nickel parlera de communautés et de métamorphoses notamment à travers le Voguing. Afin de célébrer toutes ces danses, nous vous invitons à vous déhancher et à faire la fête dans le hall du T°.

Vous êtes devant une usine de nickel, à l’heure de la fermeture. Son dernier ouvrier vient vous parler du monde du travail… Déjà, vous voici vingt ans plus tard, au même endroit. Le « Nickel Bar » a remplacé le lieu industriel. Vous découvrez ses clients, une population interlope, aux rituels dansés, déployant une polyphonie de gestes et de paroles. Des êtres en marge, des corps non normés en résistance à l’exclusion et au déni des différences… Vous voici encore vingt ans plus tard ! Une autre histoire a commencé. Le bar-discothèque s’est évanoui dans la nature. Une communauté de cueilleurs ramasse des champignons – des matsutakés – qui ne poussent que dans les ruines du capitalisme…

 

En bouleversant l’histoire d’un lieu et notre perception des identités, Mathilde Delahaye crée une véritable partition de l’espace, où viennent s’exprimer et danser six performers, dont plusieurs adeptes du Voguing, culture apparue au sein des milieux queers latinos et afro-américains dans les années 80.

 

Hors de tout cliché, la metteuse en scène raconte des communautés marginales multiples. Jouant avec les possibles métamorphoses de l’espace scénique et des individus, elle nous livre une véritable oeuvre anthropologique. Une invitation généreuse à rejoindre la quête d’un être-ensemble libre et sauvage.

production et coproduction

production Théâtre National Immatériel *, Espace des Arts – Scène nationale de Chalon-sur-Saône, Centre dramatique national de Tours – Théâtre Olympia, Nouveau Théâtre de Montreuil – Centre dramatique national

coproduction Comédie de Reims – Centre dramatique national, Domaine d’O (Montpellier 3M), Théâtre National de Strasbourg

avec le soutien de la DRAC Grand Est au titre de l’aide au projet , du Fonds SACD Théâtre, de la SPEDIDAM, du Fonds d'Insertion pour jeunes comédiens de l’ESAD - PSPBB et le soutien artistique du Jeune Théâtre National

Les ateliers du Théâtre National de Strasbourg ont réalisé les décors.

Mathilde Delahaye est artiste associée à l’Espace des Arts,Scène nationale de Chalon-sur- Saône jusqu’en décembre 2019, au Centre dramatique national de Tours-Théâtre Olympia jusqu’en juin 2021 et metteure en scène associée au Théâtre National de Strasbourg.

Mathilde Delahaye est doctorante SACRe au CNSAD

* production diffusion Manakin Lauren Boyer et Leslie Perrin

texte Mathilde Delahaye et Pauline Haudepin

mise en scène Mathilde Delahaye

 

collaboration artistique Claire-Ingrid Cottanceau

assistanat mise en scène et chorégraphie Julien Moreau

scénographie Hervé Cherblanc

lumière Sébastien Lemarchand

son Rémi Billardon

musique originale Antoine Boulé

costumes Yaël Marcuse et Valentin Dorogi

régie générale Vassili Bertrand

regard chorégraphique Volmir Cordeiro

 

avec

Daphné Biiga Nwanak

Thomas Gonzalez

Keiona Mitchell

Julien Moreau

Snake Ninja

Romain Pageard