NOUS SOMMES REPUS MAIS PAS REPENTIS

Thomas Bernhard / Séverine Chavrier

3 avr > 7 avr

3 > 7 AVRIL 2018

mar 3 avril à 20h

mer 4 avril à 20h

jeu 5 avril à 19h

ven 6 avril à 20h

sam 7 avril à 17h

 

rencontre avec le public 5 avril

 

durée 2h35 avec entracte 

Dans la grande demeure familiale, deux sœurs s’affairent. Après un séjour en hôpital psychiatrique, leur frère est de retour. Le trio se retrouve à l’occasion d’un déjeuner. Au menu : frustration, âpreté et mélancolie de celles qui se rêvent comédiennes, et folie érudite, brillante mais tyrannique, de celui qui entend lutter contre l’abrutissement général. L’heure est aux confrontations douces-amères, saupoudrées d’un soupçon d’hystérie… À table !

Rudoyante, la langue de Thomas Bernhard vocifère, persécute. Elle s’en prend avant tout à l’Autriche, à sa bourgeoisie, à ses institutions. Mais l’Europe n’est pas en reste. En ligne de mire : son penchant fasciste. Collage des soliloques les plus célèbres de l’auteur, Nous sommes repus mais pas repentis fait entrer les œuvres en collision. Dans un espace jonché de vaisselle cassée, pris au piège de leur existence, les personnages tentent de résister à l’agonie. Entre leurs quatre murs, le tourment est roi, et l’humour grinçant.

 

Nouvelle directrice du Centre dramatique d’Orléans, Séverine Chavrier est metteure en scène, comédienne et musicienne. À l’image de cet éclectisme, ses créations mêlent différentes formes d’expression artistique. Elle réunit ici comédiens et musiciens dans une esthétique du fracas et de l’absurde, pour un spectacle sous haute tension. 

production et coproduction

reprise Centre dramatique national Orléans / Centre-Val de Loire

production Théâtre de Vidy-Lausanne, La Sérénade Interrompue

coproduction Odéon – Théâtre de l’Europe, Centre dramatique national Besançon Franche-Comté

avec le soutien de la SPEDIDAM, de Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture, de la Haute École de Musique et du Conservatoire de Lausanne

Déjeuner chez Wittgenstein de Thomas Bernhard (traduction de Michel Nebenzahl) est publié chez L’Arche Editeur, agent théâtral du texte représenté 

de Thomas Bernhard

mise en scène Séverine Chavrier

 

scénographie Benjamin Hautin

dramaturgie Benjamin Chavrier

lumière Patrick Riou son Frédéric Morier

vidéo Jérôme Vernez

assistanat mise en scène Maëlle Dequiedt

assistanat scénographie Louise Sari

 

avec

Séverine Chavrier

Laurent Papot

Marie Bos

 

avec la participation d’élèves du Conservatoire de Musique