L'actu du T°

CARTE BLANCHE DE GARANCE DEGOS

Encore elles

Lundi 25 janvier, c’est au tour de Garance Degos de nous présenter sa carte blanche, en salle de répétition du Théâtre Olympia.
Réalisée à partir de six nouvelles de Dorothy Parker, la proposition artistique de Garance éclaire un aspect du travail théâtral différent de celui de Tamara Lipszyc (à voir ici).
Une scénographie très élaborée déjà construite, un travail sur le texte réalisé en amont… Lors des deux semaines de résidence, Garance a pu se concentrer avec les autres comédien.ne.s et techniciens JTRC sur la mise en scène, la création lumière et sonore.

Garance Degos nous parle très bien de son projet dans sa note d’intention :

Un salon bourgeois des années 50, une table de bistrot de la même époque et un plafonnier de bouteilles, c’est le décor dans lequel évoluent les personnages hauts en couleur écrits par Dorothy Parker durant la première moitié du XXème siècle, et que je mets en scène aujourd’hui. 

Dorothy Parker est née en 1893 dans le New Jersey, journaliste de formation, mais aussi scénariste pour Hollywood. Elle est reconnue pour ses nouvelles qui s’emparent avec humour des névroses bourgeoises de son époque (l’alcoolisme, la solitude des femmes, les angoisses métaphysiques d’une intellectuelle…). Névroses qui étaient également les siennes : elle fumait beaucoup, buvait beaucoup, et écrivait comme elle buvait.

Mon intérêt premier pour ses textes est lié à mon envie de les jouer sur un plateau de théâtre et de les transmettre à mes ami.e.s comédien.ne.s du JTRC. C’est un matériau à la fois sensible et drôle qui se prête parfaitement à l’exercice de la carte blanche. Nous avons pu pendant deux semaines explorer une sélection de six nouvelles et travailler à leur adaptation. 

Mon travail se porte sur la transposition d’une oeuvre littéraire vers le théâtre. J’ai cherché comment mettre en scène ces nouvelles (et les personnages qui les peuplent) avec des outils théâtraux qui mettent en avant le drôle et le sensible afin de rester fidèle à ma lecture de Dorothy Parker. J’ai aussi cherché à susciter le plaisir des jeunes acteur.ice.s que nous sommes afin de faire de ce projet une aventure théâtrale joyeuse. 

Avec les technicien.ne.s du JTRC, nous avons cherché à créer une ambiance sonore et lumineuse au service du jeu. Elle soutient tout au long de ses six scènes une atmosphère parfois légère, parfois étouffante, souvent dans une zone trouble entre les deux. 
Car c’est bien dans cet endroit que j’ai voulu travailler afin de donner à voir une carte blanche aussi drôle que vertigineuse, remplie de l’énergie vorace et désespérée de cette autrice qui racontait avec justesse les femmes de son époque.

pendant les répétitions

Crédit photos : Marie Pétry
www.mariepetry.com

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2021 L'actu du T°

Thème par Anders Norén

Facebook
Instagram
Twitter
YouTube