QUARTETT

HEINER MÜLLER / JACQUES VINCEY

26 sep > 7 oct

CRÉATION 2023
CRÉATION

26 SEPTEMBRE > 7 OCTOBRE 2023
AU THÉÂTRE OLYMPIA

 

DISPONIBLE EN TOURNÉE

10 > 21 OCTOBRE 2023
ET À PARTIR DE FÉVRIER 2024

TEXTE

 
UNE IMAGE FÉCONDE : LE MUSÉE DE NOS AMOURS. MERTEUIL

 

Dans un salon d’avant la Révolution française, ou un bunker d’après la troisième guerre mondiale, la Marquise de Merteuil et le Vicomte de Valmont jouent à rejouer leur relation passionnelle et les intrigues érotiques qui ont conduit au sacrifice de Cécile Volanges et de la Présidente de Tourvel.

Merteuil joue Valmont qui joue Tourvel, avant qu’elle ne devienne Volanges qui succombe sous les mains de Valmont. Puis Valmont prononce les dernières paroles de Tourvel empoisonnée par Merteuil jouant Valmont. Mais c’est bien Valmont qui meurt, tandis que Merteuil reste seule.

Un carrousel de quatre personnages pour deux interprètes se livrant à un vertigineux jeu de massacre.

Un duo qui devient quatuor pour ressusciter leurs passions défuntes et souffler sur les braises de leurs « désirs en décomposition ». 

Pour s’y brûler une dernière fois, avant de disparaitre.

INTENTIONS

 

LE TOURMENT DE VIVRE ET DE NE PAS ÊTRE DIEU. MERTEUIL

 

QUARTETT est un diamant brut, aux arêtes vives et brillantes. Un précipité, au sens chimique du terme, des Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos. Valmont et Merteuil s’y livrent un ultime combat qui déploie tous les artifices du mensonge et de l’illusion pour parvenir à la vérité impitoyable du pouvoir et du désir. Une corrida métaphysique, un jeu de masques flamboyant et vertigineux nourri par la joie sauvage d’aller, cette fois, jusqu’au bout.

 

NOUS DEVRIONS FAIRE JOUER NOS RÔLES PAR DES TIGRES. VALMONT

 

Jubilation féroce d’un théâtre de la cruauté qui met en scène les rapports amoureux et sexuels dépouillés des oripeaux de la morale et de la psychologie. Müller « casse les jouets » de Laclos en ressuscitant ce couple mythique pour leur faire rejouer leur histoire, sans espoir d’y échapper autrement que par la mort. La préciosité des échanges épistolaires est condensée dans une langue lapidaire et crue. La brutalité des échanges confine parfois à la bestialité.

 

LA PLUS GRANDE CHUTE EST CELLE QU’ON FAIT DU HAUT DE L’INNOCENCE. MERTEUIL

 

Merteuil et Valmont sont des monstres d’intelligence et de lucidité. Derrière les masques, leurs joutes exhibent ce qui ne pourrait s’avouer à visage découvert. Les mots sont leurs armes privilégiées pour fouailler les entrailles d’une humanité mise à la porte du ciel.¹ Mais l’espoir d’un dépassement de leur rivalité originelle se fracasse contre la réalité des pulsions et des affects. Seuls la langue, l’humour et le plaisir du jeu leur permettent d’accéder à des instants de grâce.

Oh, se battre rend heureux même si la défaite est totale. La Chanson de Roland

CONTACT PRODUCTION

Théâtre Olympia
Floriane Dané directrice des productions
florianedane@cdntours.fr
02 47 64 50 50 - 06 03 96 96 66
Didier Girard directeur adjoint
didiergirard@cdntours.fr
02 47 64 50 50

 

CONTACT PRESSE

Presse nationale
Elektronlibre
Olivier Saksik presse et relations extérieures
olivier@elektronlibre.net / 06 73 80 99 23
Manon Rouquet assistante communication et presse
communication@elektronlibre.net / 06 75 94 75 96

Presse locale et régionale
Adriana Calla

adrianacalla@cdntours.fr
02 47 64 50 50

production et coproduction

production centre dramatique national de Tours – Théâtre Olympia
coproduction en cours
Quartett est publié aux Editions de Minuit

texte Heiner Müller
traduction française de Jean Jourdheuil et Béatrice Perregaux
mise en scène Jacques Vincey

collaboration artistique Blanche Adilon-Lonardoni

scénographie Mathieu Lorry-Dupuy
lumière Dominique Bruguière
musique Alexandre Meyer
costumes en cours
perruques et maquillage Cécile Kretschmar

avec
Hélène Alexandridis Merteuil
Stanislas Nordey Valmont
et le musicien Alexandre Meyer

 

durée prévisionnelle : 1h15